Goju-Ryu pure et dure !

Ce soir nous avons le droit à tout un cours, du Goju-Ryu pure et dure !  Higaonna sensei nous a pas lâché une seconde, nous avons quitté le dojo à 23h00.  Nous avons fait comme d’habitude le premier réchauffement qui est très rigoureux et essentiel à ce qui allait suivre. Quand Higaonna nous a pris en charge ça été de tout beauté !  Du kihon et encore du kihon, des push up sur les doigts, 3 doigts, 2 doigts, le pouce, des longueurs de dojo en sautant dans la position push up, des déplacements de côtés encore une fois en sautant. Du kotei kitai (endurcissement de corps) avec les avant-bras, les cuisses, les épaules, le dos !!  Nous avons aussi fait des clés de bras de toutes sortes et pour finir avec le fameux kata Sanchin qui nous a vidé du peu d’énergie qu’ils nous restaient.  C’est dure d’expliquer comment je me sens après un tel cours, le seul mot qui me vient est « Reconnaissance ».  J’ai pris pour vous une photo du « Dojo Kun », les valeurs directrices du dojo qui ont été créé par Higaonna lui-même, à lire et à retenir.  Higaonna sensei nous a raconté quelques histoires comme à chaque fin de cours, je n’ai pas tout compris car il mélange anglais/japonais, simplement écouter parler l’homme qui a reçu le titre de « trésor culturel immatériel d’Okinawa » le plus haut titre donné à un homme au Japon, devient une expérience unique.

Publicités